La molécule du bonheur

Une comédie qui ne parle pas de handicap, mais qui témoigne que l'insertion d'une personne handicapée dans une équipe est possible......

Un exemple d'intégration. La molécule du bonheur

La molécule du bonheur

Comédie grand public Conçue comme une comédie italienne à la Roberto Benigni, cette pièce, sorte de polar philosophique évitera l’écueil d’une leçon de vie. Nous ne souhaitons que deux choses : offrir un spectacle réjouissant, drôle, optimiste et susciter chez le spectateur l’envie de faire une pause. Le travail de mise en scène doit nous surprendre autant qu’il surprendra le spectateur.

La Molécule du bonheur

Le propos de la pièce n’est pas le handicap, mais en intégrant dans son équipe une comédienne « en fauteuil » nous lançons le débat sur l’accueil des personnes handicapées dans le milieu professionnel.

Marie Capucine Grandjean, comédienne, pourra à l’issue de la représentation, faire part de son expérience en qualité de comédienne handicapée.

L’histoire

Les cloches sonnent trois heures du matin quand Marguerite pénètre dans l’appartement de sa tante Joséphine.

Que vient-elle faire ici à pareille heure ?

En introduisant la clé dans la serrure elle n’imagine pas qu’elle va déclencher un mécanisme qui va bouleverser la destinée des quatre personnages de cette histoire.

Il sera question de molécule, de bonheur, de beaucoup d’argent, de pharmacie, de colombo d’agneau, de tango, d’un mur contre lequel on pose une échelle, et d’un masque bavard, mais sage…

Une pièce résolument burlesque, qui dénonce l’absurdité d’un monde où l’argent, la dissimulation et l’informatique ont pris le pouvoir, et tentent de contrôler nos vies, jusqu’à nos émotions.

Méfiance : un jour, un ordinateur saura rire, mais saura-t-il écrire cette histoire ?

 

Cette création a reçu le soutien de Diagonale Fondation D’entreprise